The Salt Project
28 08 2017

The Salt Project, initié par l'architecte néerlandais Eric Gebeors afin de lutter contre la désertification, permet d'utiliser l'eau de mer pour construire des villes habitables, dans les zones les plus arides du monde. Le principe est simple. L'eau de mer est pompée puis acheminée vers des zones désertes, où elle est distillée dans des serres grâce à l'énergie solaire (séparant ainsi l'eau douce du sel par évaporation). Une autre partie de l'eau de mer est acheminée vers des cultures d'algues (leur amidon est cultivé). L'eau douce est utilisée pour développer l'agriculture locale, tandis que le sel, combiné à l'amidon d'algue, forment le matériau de construction. Se dessine ainsi un « écosystème fermé » et sans déchets.
Les derniers prototypes, les sièges Salt Pups, ont permis de tester la resistance du matériau. Celle-ci serait équivalente à celles d'autres matériaux de construction vernaculaires, tels que la terre battue ou la glace.
Un revêtement à base d'algue est par ailleurs en développement afin de protéger les constructions en sel de la dissolution, causée par l'eau des pluies par exemple. D'un point de vue esthétique, le matériau est très blanc (utile pour réfléter la lumière du soleil en plein désert et lutter contre la chaleur), également translucide lorsqu'il est de faible épaisseur, ouvrant ainsi de nombreuses possibilités architecturales.

Blocs de sel pur translucides

Oups!
Pour accéder aux informations collectées par matériO sur les milliers de producteurs de matières émergentes, il vous est nécessaire d'adhérer a matériO.Rejoignez nous

Brique de chlorure de Sodium

Oups!
Pour accéder aux informations collectées par matériO sur les milliers de producteurs de matières émergentes, il vous est nécessaire d'adhérer a matériO.Rejoignez nous

Bois coloré par la technique du sel

Oups!
Pour accéder aux informations collectées par matériO sur les milliers de producteurs de matières émergentes, il vous est nécessaire d'adhérer a matériO.Rejoignez nous