O! la lettre matériO' #123

ÉDITO

Trop BIO pour être VRAI!

   
    Énième annonce ce week-end d’une nouvelle paire de sneakers en "cuir bio", argument massue très en vogue pour se donner bonne conscience à bon compte. La semaine dernière nous avions vu débouler le premier tapis de yoga "bio", en "cuir de mycelium" (sic), et nous ne comptons plus dans la base les dizaines d’alternatives au cuir, à base de peau de banane, de pomme, de moût de raisin, de kiwi, de cactus, de fibre d’ananas, de levure de bière ou de champignons de Paris. Mais dans les argumentaires, nulle démonstration sur la pertinence environnementale à ainsi remplacer le cuir, qui je le rappelle est avant tout un sous-produit de l’industrie agro-alimentaire et un bio-matériau par définition, par des ersatz qui pour l’instant n’ont pas le dixième des qualités de robustesse du dit cuir. Non, un simple pitch marketing incantatoire, c’est bio donc c’est bien, c’est bio donc c’est éco-responsable, comme un blanc-seing qui lave de tous les péchés.

    Bio-matériau, Bio-design, Bio-Fabrication, le préfixe devient étendard, le bio est forcement bon puisque "bio" signifie "vie" en grec, alors! Un tel unanimisme, sans réflexion sous-jacente, je tique, forcément. La bio-fabrication par exemple est une belle idée, au départ. Faire produire directement par la nature (plantes, bactéries, enzymes, levures et autres micro-organismes) les différents matériaux et objets de notre quotidien. Sauf que de l’idée à la pratique, nous arrivons vite à une impasse, un buzz immense mais sur des projets anecdotiques, non viables, absolument pas envisageable à une échelle suffisante pour infléchir le marché. Mais ce n’est pas grave, on communique à outrance sur ces promesses qui ne sont que des lubies. Le secteur de la mode est à ce titre une caricature de schizophrénie, entre l’affichage d’un secteur textile qui serait enfin soucieux de l’environnement, discours porté haut par la Papesse GreenFashion Stella McCartney, qui n’hésite pas à dicter ses préceptes bio-vertueux, mais qui dans le même temps propose des collections capsules pour les grands distributeurs de la fast-fashion. Incohérence? Cynisme? Ou ces start-up qui vous font miroiter depuis 10 ans la révolution de la bio-production fongique, avec la promesse de nouveaux matériaux parés de toutes les qualités et qui permettront à l’humanité de sortir de l’ornière… Mouais, ils suivent surtout un plan marketing précis, s’investissent dans des projets dérisoires mais très fortement médiatisés et rémunérateurs, le tout adossé à un service communication pléthorique et des réseaux sociaux assourdissants. Vous trouvez que cela sent le "nouveau monde", vous?

    Non, je ne pense pas que nous serons sauvés demain par l’émergence d’un nouveau bio-tapis de yoga, que l’avenir ne sera pas plus radieux si le bracelet de ma montre de luxe est en bio-racines de champignons, ni que je sauverai la planète avec ma veste aux bio-relents de bière et qui me colle à la peau, avec mes sneakers en bio-cuir achetées pendant les soldes mais qui manifestement n’ont pas apprécié les pluies diluviennes de samedi dernier. Pas grave, elles étaient en solde, et c'est bio donc c’est la vie…
 

    Très très bel été à vous et à vous, et si nous devions résumer les 5 petits conseils ci-dessous, c’est assez simple… Déconnectez! 

Quentin, matériO'
 

BIO? Not so Biotifull

  An umpteenth announcement last weekend for a new pair of "bio- leather" sneakers, a very popular argument for clearing your conscience on the cheap. Already last week was launched the first  yoga "bio" mat roll out, made of "mycelium leather" (sic), and we now count in the database so many alternatives to leather, made from banana peel, apple, grape mush, kiwi, cactus, pineapple fiber, brewer's yeast or button mushrooms... But in the corresponding arguments, no demonstration of the environmental relevance for replacing leather (which I would remind you is above all a by-product of the agro-food industry and a bio-material by definition) by an ersatz which for the moment does not have a tenth of the qualities of robustness of the aforesaid leather. No, just a mere marketing pitch, it's bio so it's good, it's bio so it's sustainable, like a blank check that washes away all sins.

    Bio-material, Bio-design, Bio-fabrication, the prefix has become standard. Bio must be good since "bio" means "life" in Greek, So! Such unanimity, so lacking in basic reflection, cannot but irk me. Bio-fabrication, for example, is a great idea to begin with. Make produce directly by nature (plants, bacteria, enzymes, yeasts and other micro-organisms) the various materials and objects of our daily life. Except that from idea to practice, we often come across a dead end: much buzz about the smallest anecdotal, unsustainable projects, that are impossible to scale in order to have real impact to the market. But anything goes, and we communicate to excess on such whimsical promises. As such, the fashion industry is a schizophrenic caricature, between hopes for a textile sector that would finally be concerned about the environment, the favored narrative of GreenFashion Priestess Stella McCartney, who does not hesitate to dictate her bio-virtuous precepts, but who, at the same time, offers capsule collections for major fast-fashion distributors! Inconsistency? Cynicism? Think also of those start-ups that have been selling you dreams for 10 years of a revolution in fungal bio-production, with the promise of new materials adorned with all the qualities to save humanity… Yeah, they follow above all a precise marketing plan, invest in trivial but very highly publicized and remunerative projects, all backed by hyperactive communication service and deafening social media. Does its really smacks of  a "new world"?

    No, I don't think that tomorrow we will be saved by the emergence of a new yoga bio-mat, that the future will  brighter if the strap of my luxury watch is made of bio-mushroom roots, nor that I will save the planet with my jacket with bio-hints of beer that sticks to my skin, with my bio-leather sneakers bought on sale but which obviously did not appreciate last Saturday's heavy rains. Anyway, they were on sale and "bio", so that's life...
 

    In the meantime, have a wonderful summer, and if we had to summarize the 5 little tips below, it's quite simple... Just log out!
 

Quentin, matériO'

 

Conseil #1
Déconnectez, roupillez, farnientez, reprenez des forces... afin d'aborder le mois de septembre sur les chapeaux de roues, en venant nous rencontrer au salon Maison & Objet, du 9 au 13 septembre. Nous vous avons concocté une scénographie "rebondissante"...
Plus d'infos
ici
 
 

Advice #1
Log out, snooze, relax, regain your strength ... in order to tackle the month of September full speed, by coming to meet us at the Maison & Objet fair, from September 9 to 13. We have cooked a "bouncy" scenography... More info here

Conseil #2
Oui, déconnectez, éloignez vous un temps des écrans... mais si par moment vous êtes en manque d'inspiration, faites un tour rapide sur notre compte Insta, vous retrouverez les derniers échantillons reçus, et quelques cartes postales... ici
 

Advice #2
Yes, log out, get away from the screens for a while ... but if at times you are lacking inspiration, take a quick tour of our Insta account, you will find the last samples received, and some postcards... here

Conseil #3
Déconnectez, baladez-vous, humez l'air et les fleurs. D'ailleurs, nous allons faire de même, une courte pause estivale, du 30 juillet au 18 aout, pour revenir frais comme des gardons et gardonnes.
 

Advice #3
Disconnect, take a stroll, smell the air and the flowers. Moreover, we are going to do the same, a short summer break, from July 30 to August 18, to return as fresh as a daisy.

Conseil #4 
Certes, matériO' prend ses quartiers d'été pour une petite quinzaine de jours, mais materio.com restera bien entendu accessible, ne souffrira d'aucune interruption estivale, et se verra même doté d'une sérieuse mise à jour... affaire à suivre...
 

Advice #4
Certainly, matériO will take its summer quarters for a fortnight, but materio.com will of course remain accessible, will not suffer from any summer interruption, and will even be given a serious update ... to be continued... 

Conseil #5 
Non, ce n’est pas tant l’argent que nous aimons, mais notre job de dénicheurs d’innovations matières. Et pour pouvoir continuer à le faire en totale indépendance, sans pub ni promotion dans ce monde marchand, nous avons besoin de vous, de vos adhésions. À vous alors les milliers de matériaux inspirants de la base de données matériO'!
Pour adhérer, c'est
ici.


Advice #5
It’s not so much money that we like, but our job of finding material innovations. And to do so with full independence, free of advertising or promotion in this material world, we need your support. The thousands of inspiring materials in the materialO 'database are there for you! Join here